LIBERTY OF PROVENCE

LIBERTY  OF PROVENCE

LE GMC CCKW 353

 

d0_580x700.jpg

gmc11.jpg

IMG_1264.JPG

  Historique du GMC

 

GMC : ces trois lettres sont associées à un véhicule universellement connu. Un camion dont la silhouette et l’histoire représentent la référence en véhicules du transport militaire. Un camion qui fait partie des symboles de la Libération, comme la Jeep et le Dodge.  Il serait fastidieux d’écrire l’histoire complète du GMC, de nombreux ouvrages spécialisés existent et retracent en détail, la fabuleuse saga de ce camion présent sur tous les théâtres d’opérations de la Seconde Guerre mondiale.

 

 La production du GMC CCKW 353 commence en 1941 dans les usines de Yellow Truck qui est à l’époque filiale, avant devenir département, de General Motors. Le CCKW 353 est issu du CCKWX, lui-même modification de l’ ACKWX 353. Ce véhicule avait été commandé à 2000 exemplaires par l’armée française. La défaite éclair de 1940 ne permit pas la livraison des véhicules et ceux-ci furent transférés en Grande-Bretagne. Lorsque l’US Army présenta son plan d’équipement. Yellow Truck avait acqui un savoir- faire qui lui fit gagner un temps précieux en étude et travailla directement sur la base de l’ ACKWX 353. Dès les premières livraisons, le CCKW donnera entière satisfaction et lorsque sa production s’arrêtera en 1945,

 562 750 GMC 6X6 de 2 ½ Ton auront été construits. La version la plus courante est le CCKW 353 cargo sans treuil dont la production atteint le chiffre de 231,352 exemplaires. Portant le surnom de " Jimmy ", " Castor Ardent ", " deux et demi " ou simplement GMC, il fut fourni au Canada, à la Grande Bretagne, aux forces françaises libres, Etc. Le GMC a été une des clefs de la réussite du transport de la logistique alliée à travers le monde.

Le GMC CCKW existe en 2 déclinaisons : CCKW 353 dit châssis long,

CCKW 352 dit châssis court.

 

Les deux modèles pouvant être équipés indifféremment d’une cabine bâchée ou tôlée, d’un treuil* ou non, d’un plateau à ridelles en bois ou en métal de type Budd, de ponts moteur Split (construit par Timken) ou Banjo (construit par General Motors).

 

*Certains GMC sont équipés d’un treuil, celui-ci est installé à l’avant du véhicule dans un berceau prolongeant les longerons du châssis. Il existe deux modèles construits respectivement par Gar Wood Industries Inc de Detroit et par The Heil Company de Milwaukee. La boite de vitesse, construite par WARNER, est à cinq vitesses plus une marche arrière et réducteur. De nombreuses versions ont été montées sur le châssis de base / cargo : citerne à eau, essence, mais aussi benne basculante, porte compresseur, poseur de travures, porte ponts pour le génie, foreuse/tarière, porte bombes, etc. Tous les types de cabines techniques (atelier de réparation, radio, cinéma ambulant, station météo, transport frigorifique, bazar, etc.) furent installés sur le GMC. Il existe une version amphibie du GMC, le " DUKW ", camion marin, qui servit de plateforme de transport pour le fret et les hommes entre les bateaux et le rivage.

Fiche technique

 

Pays constructeur/utilisateur : Etats-Unis d'Amérique

Dénomination : GMC CCKW 353

 

Longueur : 6,51 m

Largeur : 2,24 m

Hauteur : 2,80 m

Masse : 2500 kg

Vitesse maximale : 72 km/h

Autonomie : 385 km

 

Armement : une mitrailleuse Browning de 12,7 mm

 

Transport : 10 hommes équipés

 

Moteur : GMC 270 à 6 cylindres, 4 417 cc et 104 chevaux à 2 750 tr/min



15/02/2014
5 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres